ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
ecus et euros des villes 
 
 
Rubriques

ANCETRES
Abbeville
Aix-en-Provence
Amiens
Ampleluis
Angers
Annecy
Arcs (les)
Albi
Aulnay\Bois
Avignon
Bagnols / Cèze
Basse-Terre
Bar-le-Duc
Barcelonnette
Beaumont
Berck-sur- Mer
Bergerac
Besançon
Bettancourt la F
Blagnac
Bondy
Bonifacio
Bordeaux
Bourg-en-Bresse
Bourges
Cadenet
Cagnes-sur-Mer
Cahors
Carcassonne
Chambéry
Chamonix
ChâtenayMalabry
Ciotat (La)
Cires-lès-Mello
Conflans
Corbeil-Essonne
Courbevoie
Coutras
Crest
Crouy en Thelle
Douai
Draguignan
Drôme
Dunkerque
Epinal
Evreux
Fréjus
Gap
Golfe-Juan
Gourdon
Havre (Le)
IPN
Issy
Lacroix-St-Ouen
Laon
Lamalou-l-Bains
Lambesc
La Défense
Leclerc Edouard
Libération
Lisses
Loches
Lozère
Marly-le-Roi
Mayenne
Mazamet
Melun
Metz
Meudon
Millau
Monaco
Montélimar
Montolieu
Montpellier
Muret
Nancy
Narbonne
Nogent / Marne
ND d Gravenchon
Numismatique
Orly -le Bourget
Paris
Paris XIII
Pavillons\Bois
Pays du Freinet
Pernes-les-Fnes
Perpignan
Plaisir
Plessis-Trévise
Poitiers
Port-sur-Saône
Pourrière
Poussan
Privas
Revel
Rhinau
Roanne
Romans
Royan
Saint Etienne
Saint Just
Saint Laurent
Saint Orens
Salon
Savigny/Orge
Sens
Seurre
Sorgues
Strasbourg
Tain-l'Hermitage
Toulouse
Ugine
Uzès
Vaison
Valence
Vesoul
Voujeaucourt
Wasquehal
ETRANGER
LA FRAPPE
CATALOGUES
in english
SONDAGE
RéFéRENCEMENT
VENTES

 

Liens

 Home  | Album-Photo  | Contact

L'Euro qui s'la pète...

NOTE IMPORTANTE 
pour voir les photos d'euros avec le texte, vous devez désormais cliquer sur le lien suivant, ou sur le lien "euros des villes" en bas à gauche 
Lien vers http://eurosdesvilles.populus.org
 
 
 
 
 
 
Laon (prononcez "lent") est une minuscule préfecture de Picardie, dont la population est en net recul et dont le taux de chômage est bien supérieur à la moyenne nationale. 
C'est peut-être pour ça qu'elle a voulu s'inventer un passé glorieux, jusqu'à se croire "Capitale de la France" au moyen-âge (rien que ça!). 
En fait, c'est parce qu'un roi obscur issu de la branche des carolingiens, a peut-être été baptisé dans cette ville et s'y est réfugié quelques temps. Il s'agit de Louis IV, dit d'Outremer (il a surtout vécu en Angleterre), qui a sans doute signé quelques textes à Laon, mais en aucun cas il n'en a fait sa capitale. En fait Paris était à l'époque sous influence robertienne (qui donnera naissance aux capétiens), et Louis IV ne contrôlait réellement que l'équivalent de 4 à 5 départements actuels. 
Il s'agit d'une vision datant du 2nd Empire que de croire que la FRANCE existe depuis le baptême de Clovis. La France n'existe en fait que depuis François Ier qui est le premier à devenir ROI DE FRANCE (REX FRANCIAE) ou lieu de ROI DES FRANCS (REX FRANCORUM). A l'époque de Louis d'Outremer, c'est le Duc des Francs (Hugues le Grand) qui avait le plus de pouvoirs (et de terres) : le roi n'était qu'un représentant "spirituel" de la monarchie, et à part ce qu'on appelle maintenant la Francie (moins d'un cinquième de la France actuelle), il y avait les royaumes de Bourgogne, de Provence, de Germanie, de Bretagne, etc... sur lesquels Louis IV n'avait aucune influence. 
Bref, il y a là dans cet Euro des mensonges à la fois sur les notions de "Capitale" et de "France". 
Je vous laisse constater par vous même : 
 
 
 
 
Au revers de cet euro de Laon on voit la reproduction "esthétique" d'un denier frappé, non au nom de Louis d'Outremer (ce serait LUDOVICUS) mais au nom de Charles - CAR(O)LUS (le Simple? son père - le Grand? Charlemagne, son ancêtre) dans cette ville. En fait il s'agit tout simplement d'un denier de Charlemagne puisque sur les pièces de Louis IV, Laon est cité par les termes "LAVDVNI CLAVAT" et pas "LAVDN", écriture abrégée (j'ai retrouvé ce denier sur mon guide mais inscrit pour Narbonne???). Et le graveur (inconnu) de cet atelier non identifié (voir le logo sous "Laon"), doit avoir le même guide puisque cela correspond parfaitement au dessin à l'encre de chine exécuté par Jean-Louis Thimonier.  
 
A noter que cet euro temporaire est légèrement plus gros que ceux de la MDP, et qu'ayant été produit moins d'un mois avant la fin officielle des euros de villes, il n'y avait pas la possibilité de se documenter davantage.  
 
 
 
A partir de ce monarque, la monnaie qui était le ressort du roi et de personne d'autre, s'autonomise et des ducs, des évêchés et autres, émettent leurs propres monnaies. Laon n'est cependant pas la seule ville a avoir émis des monnaies au nom de Louis IV (il y a aussi Rouen, Chinon, Langres, Mâcon, Paris, Reims... selon mes recherches). 
 
Bref, Laon s'est bâtie sur cet euro temporaire une légende dorée, peut-être pour faire oublier son manque d'animation et de chaleur. Je connais hélas en effet cette ville, puisque son hôpital m'a fait des analyses superflues pendant un comas et a voulu pendant plusieurs années me faire payer ce pour quoi je n'avais pas donné mon accord. Ayant tout perdu à l'époque (fiancée, travail, famille...), je les ai envoyé paître : aussi je ne suis pas très objectif quant à cette bourgade en déclin. D'ailleurs, la seule personne connue issue vraiment de Laon est Bertrade de Laon, plus connue sous le nom de "Berthe au grand pied" : elle avait un pied-bot, et c'est pas étonnant quand on voit leur conception encore actuelle de la médecine!  
Mais ce qui est sûr, c'est qu'avec cet euro, Laon veut péter plus haut que son c... "Saute Marquis, saute". 
 
 
Additif : Yannick Moreau me dit que c'est lui qui a fait cet euro de Laon, et m'envoie juste celà : 
 

 

(c) Philippe Mazel - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 26.10.2011
- Déjà 8766 visites sur ce site!