ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
ecus et euros des villes 
 
 
Rubriques

ANCETRES
Abbeville
Aix-en-Provence
Amiens
Ampleluis
Angers
Annecy
Arcs (les)
Albi
Aulnay\Bois
Avignon
Bagnols / Cèze
Basse-Terre
Bar-le-Duc
Barcelonnette
Beaumont
Berck-sur- Mer
Bergerac
Besançon
Bettancourt la F
Blagnac
Bondy
Bonifacio
Bordeaux
Bourg-en-Bresse
Bourges
Cadenet
Cagnes-sur-Mer
Cahors
Carcassonne
Chambéry
Chamonix
ChâtenayMalabry
Ciotat (La)
Cires-lès-Mello
Conflans
Corbeil-Essonne
Courbevoie
Coutras
Crest
Crouy en Thelle
Douai
Draguignan
Drôme
Dunkerque
Epinal
Evreux
Fréjus
Gap
Golfe-Juan
Gourdon
Havre (Le)
IPN
Issy
Lacroix-St-Ouen
Laon
Lamalou-l-Bains
Lambesc
La Défense
Leclerc Edouard
Libération
Lisses
Loches
Lozère
Marly-le-Roi
Mayenne
Mazamet
Melun
Metz
Meudon
Millau
Monaco
Montélimar
Montolieu
Montpellier
Muret
Nancy
Narbonne
Nogent / Marne
ND d Gravenchon
Numismatique
Orly -le Bourget
Paris
Paris XIII
Pavillons\Bois
Pays du Freinet
Pernes-les-Fnes
Perpignan
Plaisir
Plessis-Trévise
Poitiers
Port-sur-Saône
Pourrière
Poussan
Privas
Revel
Rhinau
Roanne
Romans
Saint Etienne
Saint Just
Saint Laurent
Saint Orens
Salon
Savigny/Orge
Sens
Seurre
Sorgues
Strasbourg
Tain-l'Hermitage
Toulouse
Ugine
Uzès
Vaison
Valence
Vesoul
Voujeaucourt
Wasquehal
ETRANGER
LA FRAPPE
CATALOGUES
in english
SONDAGE
RéFéRENCEMENT
VENTES

 

Liens

 Home  | Album-Photo  | Contact

l'euro gaulois

La mairie de Sens a réalisé un euro riche en symboles pour promouvoir la nouvelle monnaie européenne. Elle a en effet pris pour image de marque l'un des plus célèbres enfants du pays : le chef gaulois Brennos (latinisé en Brennus), chefs des senons (la tribu celte qui a donné son nom à Sens). Avec ses troupes, il a en effet marché sur Rome, pris et saccagé la ville en 390 avant JC (d'où la crainte ancestrale des romains quant aux gaulois depuis lors). Il est possible que Brennos ne fût pas son nom réel, mais son grade (le Brenn aurait été le commandant de la coalition de celtes s'étant livrée à cette expédition - il y avait en effet aussi des cénomans, des boïens et des lingons). 
De cette aventure, nous connaissons bien trois annecdotes : 
- les oies sacrées du Capitol qui préviennent les romains d'une incurtion nocturne après 7 mois de siège 
- le jet de pains frais aux gaulois alors que les habitants meurrent de faim (pour leur faire croire qu'ils ont des réserves) 
- la rançon en or pour épargner la ville, que les romains contestent car les poids gaulois sont falsifiés et trop lourds : c'est là que Brennus, ajoutant aux poids son épée et son baudrier s'est écrié "Vae victis" (malheur aux vaincus - ce qui signifie qu'ils n'ont pas le choix) 
 
Pour préciser la suite des évennements, nous rappelerons que Brennus fût défait sur le chemin du retour par Camille (futur dictateur de Rome). 
 
La ville de Sens a donc fait frapper par la Monnaie de Paris son euro temporaire à l'effigie de ce glorieux chef gaulois : 
 
 
 
1 euro de Sens 
 
 
 
 
 
 
On peut donc découvrir sur cette face le chef guerrier sénon Brennus, ainsi que le blason de sens, les douze étoiles européennes et le logo de la commune. Cette représentation du chef gaulois est la répique exacte de la statue de bronze qui se trouve sur le fronton de l'hôtel-de-ville, et vous le voyez mieux qu'en réalité car il culmine à plus de 15 mètres de hauteur. 
Cette sous-préfecture de l'Yonne (région de Bourgogne) a en effet toujours été une ville importante. Appelée à l'époque gallo-roamine Agendicum, elle fût sous l'empire romain la capitale de la Senonia, province de la IVème Lyonnaise. Au Moyen Âge, la ville avait un rôle important au niveau religieux. Ses archevêques sont « Primats des Gaules et Germanie », leur devise est "Campont" d'après les évêchés qui dépendent de Sens (Chartres, Auxerre, Meaux, Paris, Orléans, Nevers et Troyes). C'est peut-être l'origine de son blason à 6 fleur de Lys, avec une tour. 
En 1135, la ville choisit de reconstruire sa cathédrale dans un style innovant. Ce fut la première cathédrale gothique de France. Son style est caractéristique de cette période de transition. À la même époque, la ville bénéficie brièvement d’institutions communales, qui lui sont retirées par Louis VI. 
En 1234, Saint Louis y épousa Marguerite de Provence. Le pape Alexandre III y séjourna quelque temps. Thomas Becket y passa une partie de son exil. 
En 1474, la ville se voit accorder par le roi Louis XI de France l'autorisation d'avoir un maire et un conseil municipal. 
Durant les guerres de religion, Sens est particulièrement agitée. Charles IX y commence son tour de France royal (1564-1566) en mars, accompagné de la Cour et des Grands du royaume : son frère le duc d’Anjou, Henri de Navarre, les cardinaux de Bourbon et de Lorraine. 
 
 
 
 
 
 
L'autre face de cette pièce nous confirme qu'il s'agit bien d'un euro de Sens, en nous proposant la chartre graphique réelle que nous connaisssons bien actuellement. 
Elle nous expose aussi les dates de validité de cet euro temporaire. On peut ausssi y voir un anneau, marque de fabrique de la MDP (Monnaie De Paris). 
Cette ville, relativement proche de la Capitale, est un lieu de tourisme fort apprécié. On peut y visiter : 
- la Cathédrale de Sens qui accueillit les restes du Dauphin, fils de Louis XV, et de la Dauphine, parents des trois derniers rois de France... 
- L'ancien palais des archevêques qui accueille l'ensemble des collections sénonaises dont la diversité et l'abondance témoignent de la riche histoire de sens 
- Le parc du Moulin à Tan :  
Vaste îlot de verdure de dix hectares, situé aux confins de la ville et à la naissance de la campagne, ce parc, soustrait à l'urbanisation pavillonnaire du secteur, préfigure la ceinture verte, qui à terme, entourera Sens. 
- Le Square Jean Cousin :  
Au commencement du XVIIIème siècle, les fossés de la ville, devenant inutiles, furent progressivement comblés et remplacés par un mail, véritable parure végétale ceignant le centre ville ancien, comptant actuellement 900 arbres de diverses essences. 
- Les Serres Tropicales : 
Elles comprennent 600m² de serres vouées aux collections de plantes tropicales présentées selon un cheminement permettant de découvrir les orchidées, plantes carnivores, cactées, broméliacées et autres plantes épiphytes... 
- Le Jardin à la Française (Jardin de l'Orangerie): 
Au chevet de la Cathédrale et du Trésor, devant une belle orangerie du XVIIème siècle, un jardin à la française est là pour faire revivre comme au XVIème siècle le jardin privé de l'archevêque. Plusieurs fois dans l'année, l'orangerie s'ouvre à des expositions archéologiques ou d'art contemporain. 
- le Parc de la Ballastière 
Le domaine de la Ballastière est devenu Parc Naturel. C'est aujourd'hui un magnifique lieu de promenade pour les amoureux de la nature qui pourront au fil des saisons admirer les oiseaux de toutes sortes (du Héron au canard en passant par les poules d'eau). Les nénuphars en fleur lui donnent une touche quasi-magique. 
- Le trésor de la cathédrale 
Ce trésor, le plus riche de France avec celui de Sainte-Foy-de-Conques, renferme des pièces célèbres. Parmi les tapisseries, deux parements d'autel du XVème siècle représentant l'adoration des Mages et le Couronnement de la Vierge. 
- Le palais synodal 
Construit par l'archevêque Gauthier Cornut entre 1230 et 1240, le palais Synodal fut restauré par Viollet-le-duc au XIXème siècle (hum!). Le rez-de-chaussée est occupé par la salle de l'Officialité (tribunal ecclésiastique) et ses cachots, rare témoignage des prisons médiévales dont les murs sont couverts de nombreux graffiti anciens. 
- La Poterne garnier des prés 
Sous ce terme général de Poterne de Garnier des près, on intègre la muraille, la demeure (avec sa salle basse) qui s'y appuie, et la Poterne elle-même. On a là un ensemble monumental qui est le plus ancien de Sens, puisqu'il témoigne de l'histoire de la cité depuis l'époque gallo-romaine... 
- La Maison d'Abraham  
Un des monuments historiques les plus pittoresques de Sens est certainement la "Maison d'Abraham", qui s'avance comme la proue d'un navire dans la rue de la République. Ce qui a failli d'ailleurs causer sa perte en Mars 1970 quand un camion la percuta, avant qu'elle soit achetée par la ville en 1985, après avoir été longtemps un magasin, notamment de vêtements... 
- Le Marché couvert 
Le marché couvert a été inauguré en 1882, c'est un exemple typique de l'architecture métallique du 19ème siècle. Ses caves, et ses suprestructures, sont aménagées pour des expositions ou des manifestations diverses. 
- Le Théâtre Municipal de Sens 
Jadis, à l'emplacement du Théâtre Municipal, il y avait le cimetière de l'Hôtel-Dieu, déplacé en 1758 lorsqu'on commença à combler les fossés qui entouraient la cité... 
 
En bref, si vous souhaitez plus d'information sur cette ville historique et néanmoins moderne, je vous recommande les sites suivant : 
 
 
 
http://www.mairie-sens.fr/ 
 
Le site de la mairie, vraiment très convivial, où vous pouvez voir les principaux lieux par un simple clic! 
 
 
 
http://www.office-de-tourisme-sens.com/ 
 
Celui de l'office de tourisme où vous pourrez trouver des réservation, des lieux de résidence et de restauration, ainsi que des informations plus spécifiques sur certaines visites. 
 
 
 
http://www.portaildusenonais.com/mairie/ 
 
Le site de ce chef-lieu de l'Yonne où vous saurez tout sur le fonctionnement de cette commune, et qui vous donnera peut-être l'envie de devenir sénonais. 
 
 
 
http://villedesens.free.fr/ 
 
Site d'un particulier amoureux de Sens qui vous permet d'avoir un aperçu préalable des merveilles qu'offre cette ville. 
 
 
Bonnes visites sur cette ville entre passé et présent. 
 
 
 
 

 

(c) Philippe Mazel - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 29.08.2008
- Déjà 8667 visites sur ce site!