ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
ecus et euros des villes 
 
 
Rubriques

ANCETRES
Abbeville
Aix-en-Provence
Amiens
Ampleluis
Angers
Annecy
Arcs (les)
Albi
Aulnay\Bois
Avignon
Bagnols / Cèze
Basse-Terre
Bar-le-Duc
Barcelonnette
Beaumont
Berck-sur- Mer
Bergerac
Besançon
Bettancourt la F
Blagnac
Bondy
Bonifacio
Bordeaux
Bourg-en-Bresse
Bourges
Cadenet
Cagnes-sur-Mer
Cahors
Carcassonne
Chambéry
Chamonix
ChâtenayMalabry
Ciotat (La)
Cires-lès-Mello
Conflans
Corbeil-Essonne
Courbevoie
Coutras
Crest
Crouy en Thelle
Douai
Draguignan
Drôme
Dunkerque
Epinal
Evreux
Fréjus
Gap
Golfe-Juan
Gourdon
Havre (Le)
IPN
Issy
Lacroix-St-Ouen
Laon
Lamalou-l-Bains
Lambesc
La Défense
Leclerc Edouard
Libération
Lisses
Loches
Lozère
Marly-le-Roi
Mayenne
Mazamet
Melun
Metz
Meudon
Millau
Monaco
Montélimar
Montolieu
Montpellier
Muret
Nancy
Nogent / Marne
ND d Gravenchon
Numismatique
Orly -le Bourget
Paris
Paris XIII
Pavillons\Bois
Pays du Freinet
Pernes-les-Fnes
Perpignan
Plaisir
Plessis-Trévise
Poitiers
Port-sur-Saône
Pourrière
Poussan
Privas
Revel
Rhinau
Roanne
Romans
Saint Etienne
Saint Just
Saint Laurent
Saint Orens
Salon
Savigny/Orge
Sens
Seurre
Sorgues
Strasbourg
Tain-l'Hermitage
Toulouse
Ugine
Uzès
Vaison
Valence
Vesoul
Voujeaucourt
Wasquehal
ETRANGER
LA FRAPPE
CATALOGUES
in english
SONDAGE
RéFéRENCEMENT
VENTES

 

Liens

 Home  | Album-Photo  | Contact

ECUs et euros de couleur!

Ce qui ne veut pas dire qu'ils sont noirs (puisqu'on appelle les Noirs, "gens de couleurs"), et puis d'ailleurs, selon Clémenceau (et les peintres), le noir n'est pas une couleur. Ils ne sont pas non plus de la couleur du métal brut (blanchâtre pour le nickel, jaunâtre pour le laiton, rougâtre pour le cuivre...), mais bel et bien BLEU et JAUNE aux couleurs de l'Europe
 
Cette explication de texte pour le titre étant réalisée, passons maintenant à la ville émettrice de ces monnaies temporaires bariolées. 
 
Valence (à ne pas confondre avec son homonyme espagnol!) est le chef-lieu de la Drôme (26). C'est une des villes les mieux préservées de la vallée du Rhône ; elle regorge de monuments historiques, fait partie des principales villes fleuries de France, et est un haut lieu du tourisme et la technologie avec ses universités et son pôle d'entreprises innovantes. Mais malgrè tout ça, elle a choisi d'illustrer son ECU temporaire avec... (je vous le laisse découvrir) 
 
 
3 ECU de Valence 
 
 
 
... un kiosque à musique! Alors qu'elle aurait pu nous montrer: 
- sa cathédrale Saint-Appolinaire du XIème siècle 
- son église Saint Jean-Baptiste et sa tour-porche romane (XIe siècle et XIIe siècle) 
- ses 40 km de canaux 
- son théâtre à l'italienne, son temple Saint-Ruf, sa Place des Clercs, sa maison des têtes, son marché couvert, son Pendentif, ses châteaux d'eau primés, son Champs de Mars, et caetera....(et j'en passe). 
Mais le choix de cet édifice typique du mobilier urbain des grandes villes s'explique par une raison sentimentale : ce kiosque, dessiné par l’architecte valentinois Eugène Poitoux et inauguré en 1890, a été croqué par Raymond Peynet comme décor pour son célèbre couple d’amoureux. C'est pendant la guerre, de passage à Valence, devant le kiosque à musique vide, qu'il invente son petit musicien filiforme aux cheveux longs, coiffé d'un chapeau rond, qu'il dote rapidement d'une frêle compagne... et c'est depuis que la Saint-Valentin rime avec Valence et que tous les 14 février nous devons trouver ce qui fera fondre nos belles! 
Notons aussi qu'on aperçoit derrière le kiosque des falaises : elles correspondent sans doute au plateau de Lautagne qui abrite le secteur "nouvelles technologies" de Valence. 
Le nom du graveur est également visible à gauche du kiosque (C.Cardot. GT). 
 
Sinon, on peut constater que je n'ai pas menti au sujet des couleurs : ces pièces ont été émaillées en bleu aux couleurs de l'Europe avec le jaune pour les étoiles (six de ce côté) comme sur le drapeau. 
Cet émaillage a été réalisé sur un nombre restreint de pièces en 1997, pour la commémoration des 30 années de jumelage avec Biberach (pièces restantes de l'opération de 1995, ou nouveau tirage, je ne le sais pas). En tout cas, c'est comité de Jumelage de Valence, associé à la Société Numismatique de la Drôme, qui a eu cette idée géniale! 
 
Et pour le revers de cette pièce, une autre surprise... 
 
 
3 Ecu de Biberach 
 
 
 
 
 
Comme sur l'avers, il y a eu un émaillage en bleu et jaune pour les étoiles (six aussi, le compte y est!) pour rappeler qu'on parle d'EUROPE. 
Cette face est entièrement consacré à Biberach, et on pourrait croire qu'elle a circulé en même temps à Valence et dans sa ville jumelle. Mais je ne le pense pas car le texte n'est pas entièrement en allemand. En effet, si la légende circulaire est bien germanique (et signifie "Biberach ville-jumelée avec Valence"), le reste est en français. Ainsi "ECU de Biberach" aurait dû s'écrire ECU von Biberach, et la date de validité "8 au 24/12/1995" aurait été ortographiée ainsi : 8. am 24/12/1995. C'est pourquoi je crois qu'il s'agit d'un cadeau fait par le comité de jumelage de Valence à la ville jumelle avec laquelle elle avait le plus de contacts ; elle en a actuellement cinq autres : Asti (Italie), Clacton-Tendring (Angleterre), Itchevan (Arménie), Gedera (Israël), Batroun (Liban). 
Est-ce que Biberach a fait la même opération (avant en ECU, ou après en euros temporaires)? Je n'en sais fichtre rien! 
 
Quelques précisions sur Biberach : elle se situe en Haute-Souabe, dans le Land de Bade-Würtemberg, entre Ulm et Friedrichshafen (Lac de Constance). Biberach (an der Riss) est la capitale du "Kreis" (équivalent d'un département) BIBERACH qui est en prédominance agraire, mais il y a aussi des entreprises importantes : machine outil (Handtmann), construction des engins pour travaux publics (Liebherr-grues), industrie pharmaceutique (Boehringer Ingelheim, Thomae). 
 
Biberach, depuis 1281, a connu une longue histoire d'indépendance. Il faut se rappeler que l'Allemagne, avant la Révolution francaise et l'essor de l'État Nation a été composée d'une multiplicité de villes libres (freie Reichsstadt), comtés et royaumes (Prussie, Bavière, etc...). Le commerce le plus important de la ville était celui des tisserands. La majorité des habitants de la ville étaient des protestants, la campagne était plutôt catholique, sous la domination de l'archevéché de l'Autriche. Les deux confessions ont reussi à trouver un compromis quant au départage des fonctions administratives et de l'infrastructure de leur ville, d'ailleurs unique en Allemagne. Protestants et catholiques utilisent la même église et partagent les frais de son utilisation. 
 
Le personnage le plus illustre de Biberach est Wieland, le "Voltaire" allemand. Tous les ans, en été, pendant une semaine, il y a le "Biberacher Schuetzenfest", la fête de la ville. 
 
Cette pièce de 3 ECUs temporaires montre le centre ville très typique avec cette église-temple qui s'intègre si bien aux maisons à colombage. 
 
 
Pour plus de renseignements sur la ville de Valence, je vous propose de voir le site de la mairie : 
http://www.mairie-valence.fr/ 
 
Ainsi que celui de l'office de tourisme : 
http://www.tourisme-valence.com/ 
 
Mais surtout je vous invite à visiter celui de son comité de jumelage, si actif : 
http://www.jumelage-valence.com/ 
 
Quant à la Société numismatique de la Drôme, je n'ai hélas aucunes coordonnées à vous communiquer. Mais en revanche, je peux vous informer qu'elle n'en ait pas resté aux ECUs provisoires (émaillés ou non) de Valence puisqu'il y a eu aussi des euros de couleur (comme annoncés dans le titre). Seulement, comme l'intitulé "VALENCE" n'y figure pas, j'ai choisi de les mettre dans la rubrique "Drôme", seul lieu géographique inscrit sur cette pièce. 
 
Donc pour la suite de cette rubrique, je vous prie de cliquer sur Drôme 
 
 

 

(c) Philippe Mazel - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 20.07.2006
- Déjà 8170 visites sur ce site!