ARK NETWORK reference.ch · populus.ch    
 
  
ecus et euros des villes 
 
 
Rubriques

ANCETRES
Abbeville
Aix-en-Provence
Amiens
Ampleluis
Angers
Annecy
Arcs (les)
Albi
Aulnay\Bois
Avignon
Bagnols / Cèze
Basse-Terre
Bar-le-Duc
Barcelonnette
Beaumont
Berck-sur- Mer
Bergerac
Besançon
Bettancourt la F
Blagnac
Bondy
Bonifacio
Bordeaux
Bourg-en-Bresse
Bourges
Cadenet
Cagnes-sur-Mer
Cahors
Carcassonne
Chambéry
Chamonix
ChâtenayMalabry
Ciotat (La)
Cires-lès-Mello
Conflans
Corbeil-Essonne
Courbevoie
Coutras
Crest
Crouy en Thelle
Douai
Draguignan
Drôme
Dunkerque
Epinal
Evreux
Fréjus
Gap
Golfe-Juan
Gourdon
Havre (Le)
IPN
Issy
Lacroix-St-Ouen
Laon
Lamalou-l-Bains
Lambesc
La Défense
Leclerc Edouard
Libération
Lisses
Loches
Lozère
Marly-le-Roi
Mayenne
Mazamet
Melun
Metz
Meudon
Millau
Monaco
Montélimar
Montolieu
Montpellier
Muret
Nancy
Nogent / Marne
ND d Gravenchon
Numismatique
Orly -le Bourget
Paris
Paris XIII
Pavillons\Bois
Pays du Freinet
Pernes-les-Fnes
Perpignan
Plaisir
Plessis-Trévise
Poitiers
Port-sur-Saône
Pourrière
Poussan
Privas
Revel
Rhinau
Roanne
Romans
Saint Etienne
Saint Just
Saint Laurent
Saint Orens
Salon
Savigny/Orge
Sens
Seurre
Sorgues
Strasbourg
Tain-l'Hermitage
Toulouse
Ugine
Uzès
Vaison
Valence
Vesoul
Voujeaucourt
Wasquehal
ETRANGER
LA FRAPPE
CATALOGUES
in english
SONDAGE
RéFéRENCEMENT
VENTES

 

Liens

 Home  | Album-Photo  | Contact

L'ECU du cinématographe...

... et de la pétanque, car c'est en cette belle ville portuaire de méditérannée qu'est né en 1910 ce jeu de boules typiquement français. L'inventeur en est Jules Le Noir, qui souffrant de rhumatismes, avait décidé de jouer sans courrir, en restant les "pieds tanqués" (ped tanco en patois local) dans un cercle. Et c'est ainsi qu'une variante du jeu provençal s'est appelée la "pétanque", et a connu la carrière que l'on sait (6ème sport en nombre d'affiliés, plus des millions d'amateurs pendant l'été)! 
 
Mais si La Ciotat a sorti son ECU en 1995, c'est pour célébrer un évènement qui touche encore plus de monde que la pétanque : il s'agit du cinéma
 
 
1 ECU de La Ciotat 
 
 
 
Cette belle pièce au teint sombre (j'ai dû la frotter car il avait déjà des traces d'oxydation - le climat marin y est pour beaucoup) nous montre dans trois cercles (arborant chacun, 4 des douze étoiles européennes) : 
- 1°) la valeur de la pièce (1 ECU
- 2°) la ville emettrice (LA CIOTAT
- 3°) les dates de validité (20 JUIN - 4 JUIL
Le DE central sert deux fois : 
"100 ans DE cinéma" et "1 Ecu DE la Ciotat". 
Le graphisme étonnant de cette pièce, n'étant expliqué nulle part, je pense que ces trois cercles symbolisent les bobines de pellicule qui sont installées sur les projecteurs dans les salles de cinéma. 
Cette monnaie est en alliage cuivreux (cupronickel aluminium) ; elle a été frappée par la Monnaie de Paris (symbole d'oeuvre collective à gauche du cercle de gauche), par Armand (différent sous le cercle de droite) et "d'après G. Buquoy", comme c'est écrit en petit à 7 heures (ou sud-sud ouest pour les marins). 
 
Et si La Ciotat fête le centenaire du cinématrographe (en l'appelant par son apocope usuelle de "cinéma"), c'est tout simplement par qu'il a été mis au point et montré la première fois sur cette commune. En effet, dès 1892, Antoine Lumière (père d'Auguste et Louis, les inventeurs) achète 90 hectares, de la plage à la colline, à la Ciotat, sur les conseils d'amis francs-maçons. Une grande partie des films d'essais seront tournés à cet endroit (où la famille se réunie le week-end), et la première séance (pour des ciotadens, sur invitation) aura lieu le 21 septembre 1895 à l'Eden Théâtre, qui, existant toujours, est donc le plus vieux "cinéma" du monde. 
 
 
 
 
 
Le revers de cette pièce est consacré à l'illustration d'un des films qui figuraient dans les programmes que les frères Lumières ont diffusés à travers la France entière. En effet, après la séance ciotadenne "privée", il y eu le 28 décembre la première projection publique à Paris qui déclencha un enthousiasme monumental. C'était devenu en un jour, l'ATTRACTION à VOIR ABSOLUMENT. 
Le scène ici filmée est intitulée "L'arrivée du train en gare de La Ciotat", et l'ECU montre un train à quai, avec des personnes (dont madame Lumière) en costume d'époque. Mais avant son arrêt, on le voit foncer sur l'écran, et s'éloigner au dernier moment (images tournées au niveau d'une boucle du chemin de fer), et cette séquence était destinée à provoquer la terreur des spectateurs. Mon arrière grand-mère, qui avait assisté enfant à la première séance au Havre, avait raconté à sa fille, la véritable panique qui avait saisi les spectateurs à cet instant (hurlements, chaises renversées, fuites éperdues de gens qui croyaient qu'on allait les écraser...). On peut considérer ce court métrage (durée moins d'une minute) comme l'ancêtre des films à effets spéciaux. 
Sinon on remarque en bas de la scène les dates : 
- 1895 : projections des premiers films 
- 1995 : frappe de cette pièce commémorative, et année de la validité. C'est, je crois, la seule pièce présentée sur le site où sont disposées de part et d'autre des faces de l'ECU "dates de validité" et "année concernée". 
 
Notons qu'en 1995, c'est la France entière (héritage culturel et scientifique national) qui aurait dû fêter également les frères Lumières avec la sortie d'un nouveau billet de 200 francs à leur effigie. Mais des grincheux ont rappelé qu'ils avaient à la fin de leur vie soutenu le régime de Vichy et été décorés de la "Francisque" (comme François Miterrand). Cela a créé une telle polémique que la Banque de France a dû envoyer au pilon 17 millions de billets déjà frappés. Et, dans la foulée, Gustave Eiffel a connu le même sort (billet de 100 FF) pour avoir été condamné dans l'affaire du canal de Panama. 
 
Mais à part son particularisme lié au cinéma et à la pétanque, la Ciotat à bien d'autres charmes. Ecrivains, poëtes, peintres (Stendhal, Lamartine, Braque, pour ne citer qu'eux) ont su exprimer la beauté de ce lieu si enchanteur. Pour ma part, je ne saurai que vous conseiller de visiter les sites suivants pour mieux découvrir cette ville provençale, s'il en ait, où j'ai failli vivre! 
 
L'office de tourisme de La Ciotat: 
http://tourisme-laciotat.com 
 
La mairie de La Ciotat : 
http://www.mairie-laciotat.fr 
 
Le département des Bouches-du-Rhône (la Provence) : 
http://www.visiteprovence.com 
 
 
 

 

(c) Philippe Mazel - Créé à l'aide de Populus.
Modifié en dernier lieu le 21.11.2006
- Déjà 7851 visites sur ce site!